HomeNewsMonaco Classic Week ; au carrefour de toutes les passions !

Monaco Classic Week ; au carrefour de toutes les passions !

15e Monaco Classic Week – La Belle Classe  – du 8 au 11 septembre 2021
 

  • Belles coques à l’exercice, Rivas, Chris Craft, Albatross, Stempler Corsier Port…
  • A terre, les concours…
  • Les Classiques à quai…

 

Jeudi 9 septembre 2021. Du Dinghy de 12 pieds au yacht moteur de près de 80 mètres, en passant par les divins Riva ou Chris Craft, goélettes et sloops auriques ou bermudiens, c’est bien la passion majuscule pour les belles machines et les belles régates qui anime toute la semaine les quais du Yacht Club de Monaco. Si le vent d’Est s’est invité dès le début d’après-midi sur le plan d’eau monégasque, levant un fort clapot et interdisant la tenue des joutes du jour, il n’a pas empêché les premiers concours de battre leur plein, en cuisines ou cambuses avec le concours des chefs, à quai avec l’inspection de la qualité des restaurations des voiliers, et sur l’eau avec les épreuves de manœuvrabilité des canots moteurs. Une journée résolument placée sous l’égide des grandes heures du yachting, du motoring et de l’aéronautisme, quand un hydravion Cessna 305 venu de Côme atterrissait devant l’entrée du port. Echanges, partages se sont poursuivis toute la soirée avec la remise des prix du concours des chefs.

 

Célérité et dextérité au programme des canots moteur

Pas moins de 10 Riva rivalisent de finesse et d’élégance dans la YCM Marina. 7 autres canots, dont trois signés de l’Américain Chris Craft, leur disputent l’hégémonie de l’art pur en matière de lignes. Mais c’est bien de dextérité et de célérité qu’il était aujourd’hui question quand skippers et propriétaires se voyaient défier dans une succession d’exercices millimétrés pour attester de leurs qualités marines et de dirigeabilité. Epreuves de l’homme à la mer, d’accostage, de prise de coffre et autres manœuvres s’enchainaient ainsi toute la journée sous le regard expert et affuté du jury placé cette année sous la Présidence de Pierre Boucher, pilote du port de Monaco, de Lionel Avias et de Aurelio Balbis.

 

 

Les voiliers au port

Plus de 20 nœuds d’Est dans l’avant-port, beaucoup trop de carburant vélique et de clapot pour permettre la tenue de régates aujourd’hui. Dinghies et yachts classiques sont demeurés à quai, pour le plus grand bonheur des visiteurs venus arpenter le quai Louis II. Mais il n’était pas écrit que cette journée ne verrait pas sous une forme ou sous une autre l’amical affrontement des équipages des trois 15 m JI en lice. Une joute sur paddle board fut ainsi improvisée dans la marina, mettant aux prises les équipages de Mariska (1908), The Lady Anne (1912) et Tuiga (1909) sur une course de paddle en relais. L’occasion d’une belle tranche de rire et de convivialité bien dans l’esprit toujours festif du yachting.

 

Le concours des chefs

Simon Ganache, Chef Exécutif des banquets du Yacht Club de Monaco & Membre du Jury du Concours des Chefs, remettait ce matin le panier d’ingrédients aux 8 chefs des bateaux en lice pour le Concours des chefs : “On organise un petit concours des chefs qui sont à bord de chacun des yachts inscrits à la Monaco Classic Week. Ce qui est drôle, c’est qu’il n’existe aucune configuration identique sur les bateaux. Ils disposent de moyens complètement différents